Périple en Amérique latine
« Rien n’est jamais fermé sinon tes propres yeux » Proverbe persan

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Rubriques

01 Preambule
02 Itineraire
03 La traversee
04 Uruguay
05 Bresil
06 Paraguay
07 Argentine
08 Chili
09 Bolivie
10 Perou
11 Equateur
12 Colombie
13 Panama
14 Costa Rica
15 Nicaragua
16 Honduras
17 El Salvador
18 Guatemala
19 Belize
20 Mexique
21 Epilogue

Sites favoris

<%letter%>
:

Epilogue

 

Le voyage s’achève, nous nous apprêtons à prendre un avion qui nous ramène vers notre réalité et nos habitudes si sécurisantes.

Sortons-nous de notre voyage, grandis, plus responsables, plus riches, je l’espère…Une certitude, nous sommes chargés de merveilleuses et pénibles images qui nous dicteront probablement une nouvelle conduite de vie.



Pendant ces 486 jours de voyage, nous avons parcouru quelques 57 790 kilomètres, traversé 17 frontières, pris près de 5900 photos, crevé 7 fois, changé une culasse, assisté à un coup d’état heureusement avorté, ressenti un tremblement de terre, crapahuter à plus de 4500 mètres par -21° pour découvrir des merveilles de la nature, traversé un nombre incalculable de rivières sans pont, négocié avec quelques flics pourris, échangé idées et réalités avec des gens au regard avisé sur leur pays et vu combien d’autres beautés à couper le souffle.

Voyager c’est sans nul doute s’ouvrir à tout ce qui nous est donné de voir, le merveilleux comme l’insoutenable. Il n’y a pas de jugement à apporter, pas de comparaison à faire. Il faut juste ouvrir les yeux, oublier d’où l’on vient, qui l’on est, être comme débarrassé de son cadre culturel, comme vidé de toutes images accumulées au cours d’une vie et laisser les sentiments nous envahir.

 

 

Regarder la beauté de la vie des autres, observer ces deux femmes penchées sur la carcasse d’une vache sur le bord de la route, renversée quelques instants plus tôt. Couteau à la main, elles récupèrent les morceaux de chair qui feront le diner, au Paraguay, la viande fraîche n’est pas dans les assiettes à tous les repas.

Sentir son cœur se serrer en voyant ce chien affamé marchant avec difficulté sur sa patte cassée devant l’indifférence des gens, il ne rapporte pas d’argent, il est donc inutile de le soigner et le nourrir ou encore devant ce jeune homme bolivien qui vient vider les os de votre assiette quand vous sortez du restaurant pour finir de les ronger ou en faire un bouillon.

S’émerveiller devant un vieux pick-up rouillé transportant des carcasses dépecées de vaches mexicaines ; les têtes, les sabots et les queues ne sont pas du voyage pour la boucherie.

Arthuro qui gagne sa vie en partageant son bout de plage, son paradis panaméen.

Et ce gamin costaricain trop petit pour atteindre votre pare brise au feu rouge, débrouillard, il monte sur le pneu pour pouvoir le nettoyer, il ne va sans doute pas à l’école.

Cette jeune serveuse argentine qui crève d’envie de voyager et nous demande des pièces de monnaie de notre pays, son évasion à elle, c’est la collection de rêves.

Cet attroupement au dessus d’un pont, un homme git en contrebas sous son tracteur, il laisse sa famille sans revenu.

Cet homme qui à perdu son bras et qui change de l’aube au crépuscule des pneus ou cet autre homme qui à su retrouver un parfait équilibre sur son vélo alors qu’il lui manque une jambe.

 

 

Ce jeune homme handicapé de naissance dont l’opération à été payée par le village afin de l’intégrer dans la communauté.

La cuisine de Rina au beau milieu de la jungle, une femme forte, être femme en Bolivie c’est bien souvent sous les ordres et les coups des hommes.

Caresser les pierres comme pour s’imprégner de la vie passée de civilisations écrasées par d’autres qui ont compris trop tard que le jugement n’a pas sa place dans la découverte (laissez moi oublier l’aspect économique et croire qu’ils ne cherchaient que la découverte…)

 

 

Frôler le dos d’une tortue de mer qui nage à vos côtés, se faire piquer son déjeuner par un singe à face blanche peu farouche, partager son diner avec un chien trop maigre.

 

 

La générosité d’une petite mamie nicaraguayenne sans âge qui vend bonbons et biscuits dans un petit panier sur la place du village.

Cet hondurien, accroupi devant un stand de lunettes de vue, étalées sur un drap qui dans une autre vie à du être blanc, cherchant la paire qui correspondrait le mieux à sa vue.

Les couleurs flamboyantes des tissus du marché d’Otavalo. Les lambeaux de viande noircissant sur les étales des bouchers.

Cette vielle femme mexicaine qui vend bombons, chewing-gum et cigarettes à l’unité sur la place et qui, en recevant une pièce, la baise et se signe.

Les cascades guatémaltèques aux couleurs irréelles. Les volcans soufflant leur soif de vie sur une planète en perpétuel mouvement.

 

Nous ne sommes rien, juste des observateurs de la vie dans un monde aux inégalités inconcevables et aux beautés époustouflantes, il y a encore tant de choses à voir et tant de choses à apprendre que les temps à venir n’y suffiront pas.

 



Publié à 18:58, le 22/05/2011 dans 21 Epilogue,
Mots clefs :
Lien

Mexiiiiiii Mexiiiiiiiiiiiiicoooo!

 14 mars 2011

 

Nous quittons le Belize pour entrer dans le dernier pays de notre périple en Amérique latine, le Mexique ! Des douanes super modernes, on a même eu droit à un questionnaire de satisfaction client !!!

Nous remontons la côte en longeant la lagune Bacalar.

  

Escale à Mahahual, camping sur la plage avec vue sur les superbes couleurs des Caraibes…

 

 

15 mars 2011

 

Nous continuons notre ascension pour nous arrêter à Tulum, Célèbre pour son site Maya face à l’océan.

 

 

 

 

Les plages sont certes superbes mais quasi impossible d’y accéder sans passer par un hôtel, en parlant d’hôtel, les prix sont pas dans notre budget, ce sera encore du camping, mais ne nous plaignions pas…c’est un camping sur une plage de rêve…

 

 

 

 

 

 18 mars 2011

 

Nous longeons de nouveau la côte sans avoir accès à la mer, sur des kilomètres ce sont des hôtels ou des resorts luxueux. Nous avons tout de même réussit à trouver quelques plages mais vous n’aurez pas de photo, les coins étaient certes très beau, mais peu naturels et surpeuplés, sur le sable comme dans l’eau.

On tente donc notre chance sur la Isla Las Mujeres, ici aussi, les plages sont très belles, mais pour la tranquillité c’est pas le bon coin non plus…

 

 

 

 

Heureusement, nous avons la voiture pour nous échapper du village…enfin seul…ou presque…

 

  

 

20 mars 2011

 

On reprend la route pour Chichen Itza, un autre site Maya plus dans les terres.

     

 

Les pyramides ne sont pas aussi impressionnantes qu’à Tikal au Guatemala mais le travail de la pierre est remarquable.

 

 

  

 

  

21 mars 2011

 

Nous nous enfonçons un eu plus dans les terres mais nous restons dans les cailloux avec le site d’Uxmal beaucoup moins surpeuplé que le précédent, du coup beaucoup plus agréable.

 

 

  

 

 

 

22 mars 2011

 

Nous quittons la péninsule du Yucatan pour les montagnes du Chiapas.

 

      

Compagnon de camping dans le parc national de Palenque...

 

23 mars 2011

 

Debout de bonne heure pour éviter la cohue pour visiter le site de Palenque…magnifique, je vous laisse juger…

 

 

 

 

  

Après une petite pause dans la piscine du camping,

 

on repart pour la belle cascade de Misol Ha haute de 35 mètres.

 

24 mars 2011
 
Nous poursuivons notre aventure dans la jungle du Chiapas aux Cascades de Agua Azul.
 
 
En quelques kilomètres, finis la chaleur et l’humidité, nous arrivons à San Cristobal de las Casas dans les montagnes.
 
 
26 mars 2011
 
Nous redescendons des montagnes pour camper dans le parc national de la Sima de Cotorras, abritant des perruches vertes. Elles ont élus domicile dans un gouffre profond de 140 mètres.
 
 
Elles sortent au levé du jour vers 6h du matin… nous voilà debout en pyjama pour les regarder jaillir de la cavité par grand vacarme !
 
 
 
En repartant, nous croisons un pick up frigorif… non un pick up « tout court », qui livre les boucheries alentours… Bon appétit !
 
29 mars 2011
 
Une petite semaine de surf et bronzette à Barra de la Cruz. Et surf avec Rob Machado et Taylor Knox…enfin pour ceux qui connaissent…
 
 

 

 

5 avril 2011
 
Nous voilà à Veracruz, notre voyage en voiture s’arrête ici, nous avons quelques jours pour préparer toutes les formalités pour faire rapatrier le 4X4 en France. En attendant on visite la ville…
Baluarte de Santiago, vestiges de l’ancienne cité fortifiée.

Faro Carranza.

Concerts de rue
 
Soirées animées, musiques et danses traditionnelles de Veracruz.
     



     


 
 
La forteresse de San Juan de Ulua, autrefois elle protégeait le port de Veracruz, aujourd’hui elle est au beau milieu du port marchand, entourée de grues, d’immenses bateaux et de conteneurs…
 
L’aquarium de Veracruz.
 
 
     

 18 avril 2011

 
Après une semaine chargée en tache administrative, c’est enfin le jour du dépôt du 4X4 au port !
Les animations n’en finissent pas à Veracruz, encore une soirée pleine de chants et de danses.
 
     
 
28 avril 2011
 
Ca y est, la voiture est partie… Pour nous consoler nous repartons pour la Isla Mujeres, près de Cancun. Quelques 20 heures de bus nous séparent des superbes plages de sable blanc.
 
 
 
1 mai 2011
 
C’est le début de l’après midi, la chaleur, comme à son habitude, est torride. Assis sur des chaises trop dures nous regardons les gens passer. Nous attendons dans une grande salle, nous sommes comme écrasés, vidés par l’agitation qui nous entoure … notre vol est annoncé, nous nous dirigeons vers la porte d’embarquement…


Publié à 09:57, le 25/03/2011 dans 20 Mexique, Mexique
Mots clefs :
Lien

Week end au Belize...

 12 mars 2011

 

Changement de fond sonore avec le Belize, ici, la langue officielle est l’anglais… A peine passée la frontière, nous ne perdons pas de temps car nous n’allons y passer que le week-end. Nous partons donc visiter les ruines Maya de Xuantunich.

 

 

 

  

Nous continuons notre route vers la côte Caraïbe pour nous arrêter à Hopkins.

 

 

 

 

13 mars 2011

 

Nous remontons la côte vers la frontière mexicaine, nous traversons la moitié du pays qui nous semble désertique, pas de ville (en plus nous avons décidés d’éviter Belize city…) et très peu de village. Nous faisons une halte à Corozal…

 

 



Publié à 04:07, le 17/03/2011 dans 19 Belize, Belize
Mots clefs :
Lien

En terre Maya...

 4 mars 2011

 

On nous avait dit que les douanes d’Amérique Centrale étaient les pires… Soit nous avons eu beaucoup de chance soit ce sont les autres qui n’en n’ont pas eu. Mais c’est encore un passage de frontière sans soucis, avec des gens souriants et accueillants.

Direction Monterrico, une station balnéaire au sud-est du pays. Pour y accéder nous devons prendre une barge qui serpente dans la mangrove…tout simplement magique !

 

 

 

Le petit village de Monterrico est fort sympathique lui aussi, très touristique certes mais il a su garder son charme et reste très propre, ce qui est rare ces derniers temps !

 

 

 

 b

 

5 mars 2011

 

Visite d’Antigua, ville coloniale entourée de volcans, elle est réputée pour être la plus belle d’Amérique centrale. 

 

 

 

Nous errons dans les rues et les marchés aux mille couleurs.

 

 

 

 

 

     

 

 

 

Les anciens lavoirs.

 

 

6 mars 2011

 

Une longue route sinueuse dans les montagnes nous mène jusqu'à Chichicastenango, un petit village qui vit du tourisme avec son marché étourdissant de couleurs, un peu semblable au marché d’Otavalo en Equateur.

 

 

 

 

 

 

 


Les éternelles boucheries sud-américaines qui nous surprendront toujours…

 

 

7 mars 2011

 

Nous restons en altitude en nous baladant sur les rives du lac Atitlan entouré de superbes volcans.

 

 

 

 

9 mars 2011

 

C’est par des chemins de montagne longeant plantations de caféiers et de cacaotiers que nous arrivons à l’impressionnante grotte de Lanquin au beau milieu de la jungle.

 

 

     

 

 

Nous continuons notre route de montagne pour arriver à une nouvelle merveille…Semuc Champey. Une formation spectaculaire de bassins calcaires aux eaux couleur émeraude…

 

 

 

 

  

 

 

 

11 mars 2011

 

C’est aujourd’hui que nous visitons le joyau du Guatemala…le site Maya de Tikal. Pour rejoindre les différentes pyramides, il faut marcher sur des chemins en pleine jungle, nous sommes accompagnés par des singes hurleurs et des singes araignée. Nous pourrions presque croire que nous sommes les premiers aventuriers à découvrir la cité !

 

 

 

 

 

 

Nous passerons la nuit près du parc à El Remote, un petit village bordé par les eaux du lac Peten Itza. Les femmes profitent de la clarté de l’eau pour faire leur lessive…

 

 

Nous ne sommes plus qu’à quelques kilomètres du Belize, demain nous passerons la frontière, notre séjour au Guatemala fut court mais chargé…un pays magnifique.

 



Publié à 01:56, le 13/03/2011 dans 18 Guatemala, Guatemala
Mots clefs :
Lien

El Salvador...

 26 février 2011

 Nous passons la journée à batailler avec la batterie. Régulièrement nous avons des problèmes pour démarrer, en effet, elle fuie du coup les connecteurs s’encrassent et ne font plus contact, Seb s’emploi donc fréquemment à passer une bonne heure à tout démonter et à gratter ! Mais aujourd’hui, c’est un peu différent pour la simple et bonne raison qu’elle ne veut pas démarrer malgré tout. Décidés à la changer une bonne fois pour toute avec notre batterie de rechange, nous nous apercevons que nous trimballons depuis 1 an une batterie qui ne va pas sur notre voiture ! Et qui ne pourra d’ailleurs pas nous servir de monnaie d’échange car elle s’est vidée… Bref, on remet la vieille qui fini par démarrer après quelques efforts, pour aller la changer, encore une journée garage…je vous passe les détails…

Du coup, chose rare c’est en fin d’après midi que, non sans crainte, nous passons la douane pour le Salvador. Craintes non justifiées, les douaniers sont super sympas. C’est simple il n’y a personne, nous nous retrouvons d’ailleurs devant une porte fermée que les douaniers ouvriront rien que pour nous !

Nous passons la nuit dans un hôtel d’un petit village de montagne…sans eau courante…il faut donc à l’aide d’un seau aller chercher de l’eau gelée dans un bidon au beau milieu de la cour…

 

27 février 2011

 En route pour Suchitoto, un petit village colonial plein de couleurs.

 

 

 

 

 

Nous continuons notre descente vers l’océan en faisant une petite pose à la Laguna de Alegria, dans le cratère du volcan du même nom.

 

Sur la route nous battons des recors de chaleur, à près de 100 km/h, la sonde de la voiture nous affiche 38° !

 

Nous atteignons enfin le pacifique que nous ne quittons jamais bien longtemps, pour nous poser à Playa El Espino, déserte comme la plus part des plages du continent.

 

 

 

28 février 2011

 Nous remontons la côte en quête de vagues, après Playa Las Flores, c’est à La Libertad que nous la trouvons.

 

 

Nous apprendrons plus tard que c’est la ville dans laquelle il ne faut pas rester, meurtres et règlements de comptes sont quotidiens, nous…nous n’avons rien vu et nous l’avons même trouvée sympathique. Enfin une ville avec une promenade en bord de mer, très kitch certes mais une promenade tout de même ! Des grosses tortues en plâtres aux couleurs passées font office de pots de fleurs, les hippocampes accueillent nos déchets et vous pouvez vous asseoir sur les étoiles de mer !

 

1 mars 2011

 

C’est à quelques kilomètres que nous trouvons une nouvelle vague dans le petit village accueillant de Playa El Tunco.

 

 

 

3 mars 2011

 

Dernier jour au Salvador, on tombe une nouvelle fois sur des plages inaccessibles à Playa Cobanos, impossible d’atteindre la plage sans passer par des bouibouis crasseux qui vous offre certes, une place de parking, le repas et un abri en feuille de palmier contre le soleil.

On continue donc notre route pour trouver une plage sympa à La Palma, malheureusement pas d’hôtel dans le coin…

 

 

Nous passerons la nuit à Cara Sucia (« visage sale » en espagnol, ça donne envie…non ?) une ville proche de la frontière. Nous avons trouvé un charmant hôtel où l’on nous a demandé pour combien d’heures nous voulions la chambre…



Publié à 19:54, le 7/03/2011 dans 17 El Salvador, Salvador
Mots clefs :
Lien
<- Page précédente